Achat progiciels : les ERP plébiscités 

Selon un questionnaire mené par Celge.fr, la grande tendance d’investissement des entreprises est aux ERP, qui regroupent un logiciel de gestion d’activité et comptabilité sur une même base de données.

Le comparateur et évaluateur de logiciels de gestion d’entreprise livre aujourd’hui les résultats d’un questionnaire soumis aux dirigeants d’entreprise, relatif à leurs besoins en achat logiciels. Parmi les tendances qui se dégagent, ERP et logiciels de gestion d’activité figurent parmi les grands gagnants de l’année 2018 : avec un bon de 7 % d’intention d’achat par rapport à l’année dernière, ces logiciels sont perçus comme des atouts compétitifs par les organisations, du fait de regrouper un logiciel de gestion d’activité, une gestion commerciale et un outil de comptabilité sur une même base de données. Concernant l’ERP, les avantages apparaissent multiples : centralisation et partage d’informations, gain de temps, pas d’erreurs de ressaisie, vue globale sur la santé de l’entreprise, etc.

Engouement autour des logiciels GPAO

Selon Celge.fr, qui parle de relative stabilité dans les intentions d’investissement pour la gestion commerciale, de chantier, de transport et la gestion par affaire, les logiciels de GPAO et de gestion de points de ventes sont apparus d’un coup davantage plébiscités, pic expliqué par la loi anti-fraude à la TVA, poussant les structures ne possédant aucun logiciel de caisse à s’équiper. Quant à elle, l’augmentation de la prévision d’investissements pour la GPAO peut s’expliquer suite au déploiement de plus en plus massif d’ERP modulaires, pouvant s’adapter en fonction des besoins de l’entreprise (une PME peut aujourd’hui choisir de n’utiliser que certains modules de l’ERP et de déployer les autres un peu plus tard en fonction de l’évolution de son activité).

LA GED en force

Toujours en plein essor, les logiciels de gestion électronique des documents (GED) et de dématérialisation font pour leur part l’objet d’une demande en hausse de 4 % par rapport à 2017, les logiciels de gestion électronique des documents et de dématérialisation continuant d’attirer de plus en plus d’entreprises (plus de 50 % des entreprises en faisant la demande en étant actuellement dépourvues). Réduction des coûts, sécurisation des données, augmentation de la diffusion des documents, etc., ces logiciels présentent ainsi plusieurs avantages non négligeables, en plus de leur aspect durable.

 

Article en lien