Avec Viva, Microsoft dévoile son approche de l’expérience collaborateur

Devant la montée des modes de travail hybrides, Microsoft complète sa suite Microsoft 365 et Teams avec Viva, une plateforme centrée sur la communication, le travail en équipe et la formation des collaborateurs.

Avec plus de 115 millions d’utilisateurs quotidiens, Teams est devenu en quelques mois le nouveau fer de lance de Microsoft dans les entreprises. Pas étonnant dès lors que le géant des logiciels s’appuie désormais sur le succès son application collaborative pour déployer son écosystème. Dernière solution en date, Viva : quatre modules, intégrés à Microsoft 365 et Teams, qui visent à améliorer la communication, la formation et la productivité dans un contexte de développement du travail hybride. Avec ce lancement, Microsoft surfe sur les grandes problématiques managériales soulevées par l’explosion du travail à distance :  risques d’isolement, engagement des salariés, animation des équipes… D’ailleurs, la communication de la firme de Redmond autour de Viva s’adresse directement aux responsables RH. C’est sans doute aussi pourquoi Microsoft ne qualifie pas son offre de digital workplace, mais préfère parler de « plateforme d’expérience collaborateur ».

Viva Connection

Le premier module, Viva Connection se présente comme un portail d’accès aux ressources de l’entreprise : communications internes, fils d’actualités, groupes thématiques, communautés actives sur Yammer… Selon Microsoft, cette interface vise surtout à favoriser l’engagement des collaborateurs et l’animation des communautés, même à distance. Disponible dès mars dans Teams, le module sera doté d’une application mobile plus tard dans l’année.

Viva Topics

Créer un véritable « Wikipedia » d’entreprise : c’est l’ambition du deuxième module, Viva Topics, présenté comme un outil de recherche « intelligent » capable d’organiser les différents contenus d’une organisation. L’application affiche automatiquement des fiches thématiques lorsque les employés travaillent dans des applications comme Office, SharePoint, et Teams. La fonctionnalité est disponible en tant qu’application complémentaire aux offres de Microsoft 365.

Viva Insight

C’est sans doute le module le moins convaincant mais aussi le plus polémique : Viva Insight prétend « offrir aux collaborateurs, aux managers et aux équipes de direction des recommandations personnalisées visant à accompagner la réussite de leurs équipes et le bien-être de chacun ».  Pour les salariés, l’application fournit un ensemble de conseils pour les aider à organiser, dans leur agenda, des pauses à intervalle régulier, à planifier des temps dédiés à la concentration ou à la formation, ou encore à renforcer les relations avec leurs collègues. Parallèlement, la solution élabore pour les managers des recommandations personnalisées reposant sur des données agrégées et anonymes. L’application serait même capable de suggérer aux dirigeants de nouveaux modèles organisationnels ou opérationnels y compris sur l’aménagement des espaces de travail. Des fonctionnalités qui risquent toutefois de raviver les débats autour de la surveillance des salariés. Il est même étonnant de voir Microsoft relancer ses techniques de monitoring des activités alors que l’entreprise avait reculé en décembre dernier en renonçant à son score de productivité intégré à Microsoft 365.

Viva Learning

Enfin, le quatrième module, Viva Learning, permet quant à lui de réunir en une seule page, toutes les ressources de formation de l’entreprise. Le but est de créer un hub d’apprentissage central dans Teams. L’application Viva Learning est actuellement disponible en version beta et pourra, à partir de cette année, être intégrée aux principaux systèmes de gestion de formation du marché, notamment Cornerstone OnDemand, Saba et SAP SuccessFactors.

Article en lien