Des briques alimentaires recyclées en papier toilette 

La PME Lucart a réussi à extraire deux nouvelles matières premières issues des briques alimentaires, afin de créer une gamme de papiers écologiques pour les professionnels de l’hygiène et du nettoyage.

 

Voici une innovation qui devrait séduire les professionnels de l’entretien, de la restauration, de l’hôtellerie et des collectivités, qui s’inscrivent dans une démarche de développement durable. La PME Lucart Professional, fabricant du titulaire Hexotol sélectionné à l’UGAP, a mis au point une solution pour sa gamme de papier tissue, issue d’un procédé de recyclage qui introduit un modèle d’économie circulaire en transformant les briques alimentaires… en papier toilette ! La création de deux matières premières, Fiberpack® et Al.Pe®, donne aujourd’hui vie à une nouvelle génération de papier, que les professionnels pourront voir différemment décliné, version papier hygiénique, essuie-mains et distributeur, papier toilette et essuie-mains en bobine, bobine d’essuyage, mouchoirs, etc.

« Réinventer le papier »

En collaboration avec Tetra Pak®, Lucart Professional a abouti à ce résultat après une longue période de recherche et d’expérimentation. Des briques alimentaires, Fiberpack® proviendra des fibres de cellulose qui les composent, tandis qu’Al.Pe® (utilisée pour les distributeurs dans les sanitaires), sera issue du recyclage de l’aluminium et du polyéthylène. En donnant une nouvelle vie à des matériaux habituellement enfouis ou incinérés, le partenariat de l’UGAP et Hexotol aurait déjà permis sur l’année 2017 de récupérer 902 755 briques alimentaires, de sauver 365 arbres de taille moyenne et d’éviter l’émission dans l’atmosphère de 23 596 kg de CO2. Ce concept EcoNatural répond aux exigences du projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte à destination des administrations publiques.

Article en lien