Immobilier tertiaire : une reprise du marché en 2025

La récession économique liée à la pandémie de Covid-19 aura un impact fort et global sur le marché de l’immobilier tertiaire. C’est en tout la prévision que vient de livrer le cabinet de conseil Cushman & Wakefield dans une première étude qui inaugure une série de quatre rapports consacrés à l’avenir des marchés des immeubles de bureau dans le monde.

Fruit du travail d’un groupe de réflexion internationale composé de chercheurs et d’économistes, cette étude constate un cycle immobilier assez identique à celui observé pendant la crise financière de 2008, mais avec un décalage dû à l’émergence du travail. Si la reprise sera lente, les experts anticipent une amélioration des indicateurs à partir de 2022. Il faudra toutefois attendre 2025 pour voir le taux de vacance des bureaux dans le monde revenir à son niveau d’avant la crise, soit environ 11 %. Quant aux loyers, ils devraient alors retrouver leur niveau maximal.

« Même si l’impact du développement du télétravail va ralentir la reprise du marché tertiaire, la croissance des secteurs d’activités ayant besoin de bureaux conjuguée à de nombreux facteurs – développement des villes, culture d’entreprise/marque, productivité – indiquent que le secteur tertiaire va continuer de jouer un rôle économique important à l’avenir », précise Rebecca Rockey, Global Head of Forecasting chez Cushman & Wakefield.

Article en lien