Cartouches d’impression : les remanufactureurs européens créent leur label

La certification de l’Etira est matérialisée par un hologramme en 2D © Etira

À l’automne, l’Etira (European toner and inkjet remanufacturers association) a présenté son label afin d’aider acheteurs et consommateurs à distinguer les consommables d’impression conçus dans le respect de l’environnement. L’initiative a pour but de différencier les cartouches et toners remanufacturés ▬ qu’ils soient édités par des fabricants d’équipement d’origine (OEM) ou des recycleurs ▬ des produits neufs. « L’objectif de cette certification consiste à mettre en valeur les produits remanufacturés fabriqués par les membres d’Etira, afin d’éliminer la confusion entre ces cartouches qui offrent de très bonnes performances environnementales et celles qui en ont de mauvaises », précise le communiqué de l’association. Pour l’instant réservé aux adhérents de l’organisation, ce label peut être obtenu en suivant un processus de certification et en signant un accord de licence. Ce dernier garantit que le label figure sur tous les produits des marques du remanufactureur, mais également sur toutes les références fabriquées pour une marque tiers, du moment qu’elles respectent les standards établis en termes de qualité des matériaux, de mode de fabrication, de niveau de service, de traitement des déchets, etc. Un hologramme est ainsi appliqué sur chaque produit. Il dispose d’un numéro propre à chaque industriel pour assurer la traçabilité. En France, Armor Print Solutions a déjà obtenu son label pour ses gammes Owa. Les autres membres français de l’Etira sont Copyclic et Innotec. Créée en 2003, l’association réunit une quarantaine de remanufactureurs de toners et cartouches européens.

Article en lien