Coronavirus : un protocole sanitaire moins strict pour les entreprises

©Edmond Dantès

Le gouvernement a allégé, ce 24 juin, le protocole sanitaire de déconfinement  appliqué dans les entreprises. Cette version de 14 pages, dédiée à l’ensemble des organisations, a été révisée dans le but d’accompagner la reprise d’activité des entreprises et de faciliter le retour au travail des collaborateurs. Elle remplace donc le document en vigueur depuis le 3 mai 2020.

Désormais, les 4 mètres carrés imposés par salarié laissent place à un mètre de distance entre chaque collaborateur. Si l’espace disponible dans les locaux ne le permet pas ou dans le cas de l’organisation d’une réunion, le port du masque devient alors fortement recommandé.

Autre nouveauté : le télétravail n’est plus considéré comme la norme « sauf pour les travailleurs à risque de forme grave de covid-19 et à leur demande« , précise le protocole. Pour autant, il reste une solution à privilégier dans le cadre d’un retour progressif à une activité plus présentielle, y compris alternée.

Un « référent covid-19 » doit aussi être désigné. Pour les TPE, le chef d’entreprise peut remplir ce rôle.

Par ailleurs, le port des gants est toujours à proscrire car très peu efficace. La désinfection régulière des bureaux, une aération correcte et un plan de circulation veillant au respect des flux restent, eux aussi, la norme. Pas de changement prévu non plus concernant la prise de température à l’entrée des bureaux qui n’est toujours pas recommandée.

Cette révision permet aux employeurs d’accueillir à nouveau la majorité de leurs salariés au sein des locaux. Une étape de plus vers un « retour à la normale ».

Article en lien