Couleur au bureau : les salariés donnent le ton

Quelle couleur rend le plus serein au travail ? Quelle est la plus stimulante ? Quelle teinte pour quel espace ? Une étude Brother/Ifop dépeint le tableau des préférences des salariés pour doper leur bien-être au bureau.

Et c’est le bleu, plébiscité par 41 % des salariés (dont 50 % d’hommes), qui rafle la mise devant le rouge, le noir et le vert. Associé spontanément à la mer et au ciel, le bleu renverrait à « une promesse d’infini », démontrant que les salariés apprécient particulièrement le calme et la sérénité. Selon l’étude Brother/Ifop, les jeunes sont moins d’accord, plus enclins au rouge (20 % vs 13 %). Les couleurs foncées dominent généralement face aux couleurs pâles (rose, gris…) reléguées en bas de tableau. Pour sa part, le blanc reste une valeur sûre pour travailler sereinement, plébiscité par 37% des salariés alors que seuls 3 % le cite en tant que couleur préférée dans l’absolu. Dans son évocation, le blanc est associé au calme, à la paix, la lumière et l’équilibre, et généralement combiné au bleu en tant que « duo » idéal.

Des choix contrastés

Pour 21 % des salariés interrogés, le rouge et le bleu sont « les couleurs les plus stimulantes dans l’environnement professionnel ».  Mais les avis sont nuancés. Les écarts sont plus faibles avec le blanc (13 %), le orange (12 %) et à un degré moindre le vert et le jaune (9 % chacun). « Pour se stimuler, précise-t-on dans l’analyse, chacun utilise donc des sentiments différents voire opposés, le bleu évoquant la quiétude tandis que le rouge exacerbe les émotions. L’association d’une couleur au désir de stimulation est donc plus spécifique à chaque salarié alors qu’un consensus plus fort émergeait sur le sentiment de sérénité ».

Les salariés préfèreraient également travailler dans un espace de travail relativement uni. 64 % partagent cette opinion contre 36 % qui apprécient un espace de travail coloré, voire très coloré. Les moins de 35 ans (41 %) et les ouvriers (40 %) sont plus nombreux à apprécier un espace de travail coloré, tandis que les 50 ans et plus (68 %) et les cadres supérieurs privilégient plus massivement un espace de travail uni (70 %). « Cette préférence est en adéquation avec les couleurs dominantes de son espace de travail, signe que les salariés entretiennent un rapport bienveillant aux couleurs dans le monde professionnel ». Ainsi, conclut l’étude, la présence de couleurs avec lesquelles les salariés se sentent en affinité aurait un impact indéniable sur le bien-être professionnel : 72 % des salariés considèrent que la présence de couleurs qu’ils apprécient sur leur espace de travail est importante pour leur bien-être professionnel, score qui s’élève à 77 % chez les femmes et à 78 % chez les salariés du public.

Article en lien