Doxense et Sages Informatique en passe de s’associer

Les deux entreprises sont en négociation pour aboutir à une alliance capitalistique prochaine. Enjeux : étendre la couverture marché et l’activité R&D.

 

Doxense, éditeur de solutions spécialisées dans le domaine de la gestion et l’optimisation des impressions, vient d’annoncer un accord exclusif de négociation avec Sages Informatique, éditeur de solution de gestion électronique de documents. Un projet qui s’inscrit dans la stratégie de développement des deux entreprises, tant au niveau de leur positionnement sur le marché des logiciels que de la complémentarité de leurs solutions génériques Watchdoc (Doxense) et Zeendoc (Sages). Comme le confirme Vincent Lemaire, DG de Doxense : « Les technologies développées par SAGES sont non seulement reconnues sur le marché français mais incontournables pour Doxense. Nous préférons nous associer à cette belle équipe, que de prendre le temps indispensable à développer nos propres solutions. »

Une couverture de marché plus large

Selon Doxense, ces enjeux stratégiques se situent principalement au niveau de la couverture de marché et de la R&D. Via ce rapprochement, l’objectif est à la fois de capitaliser sur l’aspect national, mais aussi de se développer à l’international, d’abord en Europe, aux Etats-Unis et en Chine, « où les contacts sont déjà établis ». Zeendoc étant historiquement adaptée pour les TPE, PME et collectivités, Watchdoc et Focalist ciblant quant à elles les entreprises privées de type grands comptes, ETI et secteur public, les deux sociétés misent de fait sur la complémentarité de leur cible.

Une activité R&D étendue

La croissance pléthorique des volumes de data à gérer, obligera en outre, selon l’opérateur, à passer progressivement du modèle MPS (Managed Print Services) vers le modèle MPDS (Managed Print and Document Services)… « les composantes « Print – Scan – Retrieve – Manage – Store » devenant la norme pour organiser la continuité de la gestion productive des données sans omettre l’importance primordiale et indissociable de leur sécurité ». C’est dans ce contexte de nouvelles problématiques à appréhender pour les entreprises et d’adaptation constante aux nouvelles technologies (intelligence artificielle, machine learning, blockchain …) qu’est ainsi né ce projet.

Article en lien