En pleine crise sanitaire, le Cloud poursuit sa conquête du monde professionnel

©John Schnobrich

L’adoption du Cloud par les entreprises n’a cessé de croître ces dernières années et la crise sanitaire n’a fait qu’accélérer le phénomène. Environ 75% des entreprises interrogées par Denodo ont déclaré qu’elles utilisaient le Cloud de manière significative. Soit une augmentation de plus de 10% en un an, révèle cette enquête mondiale menée en mars 2020 par l’éditeur américain spécialisé dans la virtualisation des données.  

Si les organisations semblent convaincues par le Cloud, la plupart d’entre elles se situe malgré tout à un niveau intermédiaire dans la maîtrise de la technologie : elles utilisent de nombreux logiciels hébergés dans le Cloud mais n’y recourent pas encore systématiquement. La crise économique résultant du Covid-19 pourrait accélérer cette mutation selon Mitesh Shah, chef de produit Cloud senior chez Denodo. « Les leaders du marché réalisent que leurs infrastructures Cloud et les opérations qui y sont réalisées facilitent un travail efficace, avance-t-il. En particulier lorsque plus d’employés travaillent à distance et ne peuvent pas accéder physiquement aux serveurs hébergeant leurs données. »

Héberger ses données à moindre coût

Malgré le fait que chaque plateforme possède ses propres spécificités, les principaux cas d’utilisation du Cloud sont les mêmes dans tous les domaines, selon le sondage. Plus de 50% des entreprises y ont recours pour réaliser des analyses avancées, faire appel à une intelligence artificielle, y stocker un grand nombre de données (Data Lakes) et réduire leurs coûts de gestion IT. La question économique est, d’ailleurs, un élément clé du succès du Cloud. Près de 40% des répondants déclarent encore chercher un moyen d’y intégrer facilement et à moindre coût leurs données.

Le chiffre d’affaires généré par le Cloud progresse malgré la crise

Celles qui n’ont pas encore sauté le pas évoquent, quant à elles, des préoccupations concernant la sécurité du système ou encore la difficulté à gérer plusieurs plateformes. Il ne fait malgré tout aucun doute que le Cloud sera la technologie sur laquelle il faudra compter ces prochains mois et ces prochaines années. Les trois leaders du Cloud ont récemment publié leurs résultats financiers pour le premier trimestre 2020 et ont généré, ensemble, plus de 26,3 milliards de dollars. Google Cloud est en tête avec une hausse de 52% de son chiffre d’affaires en un an. Microsoft se place en second avec une augmentation de 40% et Amazon Web Services présente une croissance de 33% qu’il doit essentiellement à ses services Cloud d’intelligence et de Machine Learning, compensant la baisse des ventes en ligne.

Article en lien