HP dope l’intégration de plastique recyclé

D’ici 2020, HP entend augmenter son utilisation de plastique recyclé post-consommation de 50%.

HP a bien entendu le message du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire et le Ministère de l’Économie et des Finances, qui demandent l’implication des entreprises dans l’intégration de plastique recyclé, dans le cadre de la feuille de route de l’économie circulaire française. Une feuille de route, selon le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, qui doit permettre d’engager une transition opérationnelle afin de passer d’un modèle économique linéaire à un modèle circulaire. « Il est important pour sa réussite d’engager l’ensemble de l’écosystème, des recycleurs aux industriels, en passant par les PME et les grandes entreprises », commente en outre Kim Trinh-Thieu, Directeur Adjoint HP France.

Vers un meilleur modèle d’économie circulaire

En 2017, HP rapporte avoir utilisé plus de 18 000 tonnes de plastique recyclé post-consommation D’ici 2020, HP entend augmenter son utilisation de plastique recyclé post-consommation de 50 % et a l’intention d’utiliser dans ses produits, en total cumulé entre 2017 et 2020 inclus, au niveau mondial, 90 000 tonnes de plastique recyclé post-consommation (200 millions de livres environ). Pour ce faire, le groupe a défini plusieurs priorités en matière d’économie circulaire. Tout d’abord, découpler croissance et consommation par des actions concrètes, telles que faciliter l’extension de la durée de vie du matériel ; transformer le modèle économique vers un modèle plus circulaire, efficace en ressources et pauvre en carbone ; innover sur des modèles économiques industriels qui lui ouvrent de nouvelles opportunités pour transformer les supply chains et les modes de production qui pourront être plus proches des centres de consommation) ; et enfin, collaborer avec des industries et des secteurs différents (en s’appuyant sur l’engagement auprès de divers acteurs, fournisseurs, clients, entreprises pairs, autorités publiques, organisations industrielles, organisations non gouvernementales (ONG), experts sectoriels, etc.).

Article en lien