Hygiène au travail : cinq profils de collaborateurs identifiés

profils-propreté-info-buro-mag

Si pour 98% des salarié français la propreté contribue au bien-être au travail, chacun a un niveau d’exigence différent face à l’hygiène de son environnement professionnel. L’entreprise Onet (Office nouveau du nettoyage) a établi en partenariat avec l’institut de sondage Ipsos cinq profils de collaborateurs auxquels vous pourrez avoir affaire. Les voici :   

Les détachés

Ils représentent 8% des salariés français et travaillent généralement dans un grand groupe. Pour eux, la propreté n’a que peu – voire pas – d’impact sur leur motivation ou l’ambiance au sein du service. D’ailleurs, ils ne rangent et nettoient que rarement leur bureau. Leur vision de la propreté au travail se résume en une phrase : chacun gère son espace de travail comme il l’entend.

Les exigeants

Ce profil de salarié exerce le plus souvent dans un individuel fermé et représente 18% des collaborateurs français. Il estime que l’hygiène est une notion primordiale dans une entreprise et les incivilités de ses collègues ont le don de l’énerver. Méticuleux, il n’hésite pas une seconde à signaler son mécontentement aux agents d’entretien s’il estime que le niveau de propreté n’est pas conforme à ses exigences.

Les bons élèves

Ex-equo avec la catégorie des exigeants, les bons élèves représentent, eux aussi, 18% des salariés. Plus que de considérer la propreté comme un élément essentiel, ils s’érigent comme des exemples pour leur collègues. Ils nettoient et rangent leurs bureaux régulièrement et considèrent que tout le monde devrait faire de même.

Les hyper-sensibles

Ces « angoissés de la propretés représentent 24% des collaborateurs et travaillent le plus souvent dans des open spaces. Les mauvaises odeurs, les toilettes sales ou les poubelles qui débordent… tout cela les rebute mais ce n’est pas pour autant qu’ils mettront la main à la pâte. La propreté les angoisse, ce qui impacte leur motivation, leur niveau de stress et l’ambiance générale.

Les pragmatiques

Ils sont les plus représentés en entreprises (32% des collaborateurs) et travaillent majoritairement dans des petites PME.  Bien que cela ait peu d’impact sur leur quotidien, ils sont globalement satisfaits du niveau de propreté de leur entreprise. Tolérants, ils pensent que chacun range et nettoie comme il le souhaite, tant que le respect est présent.

Article en lien