Jonathan Leyva prend la suite de Jean-Claude Cornillet à la tête de Konica Minolta France

Jonathan Leyva (à gauche) succèdera à Jean-Claude Cornillet qui a occupé la présidence de Konica Minolta Business Solutions France durant 14 années.
Après 34 années passées au sein de Konica Minolta Business Solutions France (KMBSF), dont 14 ans en tant que président, Jean-Claude Cornillet a annoncé son départ à la retraite au 1er avril 2021.

C’est Jonathan Leyva qui lui succèdera à la tête de la filiale française du groupe japonais spécialisé dans l’impression et les services informatiques aux entreprises. Jean-Claude Cornillet conservera toutefois un mandat de président du conseil de surveillance durant l’année 2021 afin d’assurer une transition fluide.

Dans un communiqué, Konica Minolta a salué « les efforts et l’engagement de Jean-Claude Cornillet qui ont fait de KMBSF l’une des entreprises qui a le plus progressé sur le marché de l’impression ces dernières années, en y occupant aujourd’hui la place de leader du marché de l’impression numérique d’entreprise en France ». Durant ces années, l’entreprise a également pris le virage de la digitalisation en développant une offre visant à optimiser les processus métier grâce à l’automatisation des flux de travail ainsi que des solutions de gestion de l’infrastructure informatique, des contenus (ECM), de la sécurité informatique et des environnements cloud.

Né à Mexico en 1982, Jonathan Leyva est diplômé du Tec de Monterrey, de l’Essec et d’HEC. Arrivé en 2007 au sein du groupe, il occupe actuellement les postes de président et directeur général de la filiale Konica Minolta Centre Loire et de directeur de la stratégie. Plusieurs enjeux attendent le nouveau dirigeant français, parmi lesquels l’accélération de l’engagement sociétal et environnemental, la baisse du marché de l’impression et l’accompagnement de la transformation digitale, accélérée par la crise sanitaire. Jonathan Leyva présentera la nouvelle stratégie de KMBSF à l’occasion du lancement de la nouvelle année fiscale, en avril.

 

 

Article en lien