La Carac remporte le défi de l’agilité dans son nouveau siège social

La mutuelle a investi mi-décembre son nouveau siège social qui nécessitait la réunion de deux bâtiments différents. Objectif : valoriser l’espace et transformer les aménagements au service de la performance globale.

A l’occasion des fêtes de fin d’année, les collaborateurs de la Carac ont pu investir leur nouveau siège social à Neuilly-sur-Seine. Plus qu’un déménagement, le projet était un véritable challenge pour la mutuelle d’épargne, retraite et prévoyance : créer un environnement de travail agile à partir de deux immeubles d’époques différentes, un bâtiment de 1910 édifié pour accueillir le siège de l’entreprise Félix Potin et un bâtiment datant des années 1960. Après deux ans de travaux, le nouvel espace repose aujourd’hui sur une superficie totale de 7 635 m2, profitant aux élus et aux salariés de la mutuelle.

Réunir les bâtiments et les époques

Après 2 ans de travaux, le nouveau siège social de la Carac a pris forme, « de façon à rendre l’immeuble parfaitement fonctionnel sans dénaturer « ses fondations », tout en lui conférant un haut niveau de performance énergétique », explique Raf Listowski, l’architecte aux commande du chantier. « Pour cela, nous avons sculpté les 2 bâtiments initiaux pour n’en faire plus qu’un, imaginé́ un plan par rapport au volume disponible puis cherché les meilleures solutions pour l’inscrire dans les structures existantes. » En tenant compte des contraintes d’architecture existantes, la distribution des 2 immeubles et l’aménagement des bureaux ont également été́ conçus afin de « faciliter la communication entre les services » et « rationaliser l’utilisation des surfaces et des réseaux techniques ». Le 1er bâtiment était en outre composé de 4 étages et de 2 niveaux de sous-sols, 6 étages et 3 niveaux de sous-sols pour le deuxième.


Un cadre de vie agréable au service des salariés

Parmi les nouveautés destinées aux collaborateurs : des nouveaux bureaux alliant design, modernité et éco-responsabilité. Les aménagements ont privilégié le fonctionnel, la modernité et la convivialité, dans l’objectif de favoriser le bien-être et le travail collaboratif. « L’aménagement a été réalisé dans le souci de préserver les spécificités architecturales des deux immeubles tout en les inscrivant dans un cadre innovant et ergonomique », précise Niad Christ, Secrétaire générale de la Carac. Engagée dans une démarche éco-responsable, la CARAC investit aujourd’hui un bâtiment certifié HPE-Rénovation 2009 (association Collectif EFFINERGIE) « le label le plus adapté aux bâtiments tertiaires anciens », considère Jean Arzano, Directeur SI-Comptabilités-Immobilier. Ajouté à cela des actions visant à diminuer l’empreinte environnementale, via des choix de matériaux d’isolation (isolation du bâtiment, éclairage adapté, etc.), ou encore la supervision de la consommation d’énergie (utilisation de chauffage contrôlé sur horloge, etc.). L’ensemble immobilier est lauréat 2018 du « Geste d’Or » catégorie « Réhabilitation et restructuration ».

 

Article en lien