La moitié des travailleurs utilise encore le transfert de mails pour consulter leurs dossiers hors du bureau

usages-technologie-entreprise-infoburomag

Un français sur quatre est satisfait de l’environnement informatique de son entreprise, selon une étude commandée par la plateforme de travail digital Citrix. Entre avril et mai 2019, la société d’études de marché OnePoll a interrogé 1000 travailleurs de l’hexagone issus de tous secteurs et utilisant des terminaux IT au quotidien. Résultat : si les salariés se montrent intéressés par les technologies sur leur lieu de travail, l’usage qu’ils en font reste très basique.

Environ 28 % des sondés pensent que leur entreprise valorise trop la technologie en comparaison de l’expérience ou du bien-être. Cet avis est loin d’être partagé par le reste des répondants : 53 % sont curieux lorsqu’une application est remplacée par une nouvelle solution et 48 % considèrent que les technologies sont indispensables à la productivité et à la solidité de l’entreprise. Mais si d’apparence les travailleurs français paraissent friands de l’IT, dans les faits, la complexité et le manque de confiance en ces outils restreignent leurs usages.

L’email : le canal privilégié pour les correspondances à distance

Pour preuve, malgré toutes les solutions qui existent pour communiquer à distance avec les salariés mobiles ou en télétravail, la majorité des interrogés (78 %) privilégient l’email ou le téléphone pour les contacter. Autre exemple : lors d’un rendez-vous professionnel, 52 % demandent une carte de visite ou intègrent directement un nouveau contact sur leur smartphone. Seuls 17 % ont recours à la technologie CRM (Customer Relationship Management) de leur entreprise. Enfin, malgré l’évolution des outils de collaboration au sein des entreprises et la généralisation de bureaux virtuels pour pouvoir travailler en tous lieux, 47 % des salariés s’envoient encore des documents de leur boîte mail professionnelle à leur boîte mail personnelle lorsqu’ils souhaitent accéder à leurs dossiers hors du bureau.

Pour faire évoluer leurs usages, les entreprises devront proposer des formations sur les technologies émergentes comme le Cloud ou l’intelligence artificielle, réclamées par 30 % des salariés. Une plus grande participation de l’équipe informatique est aussi sollicitée afin d’offrir un meilleur accompagnement des collaborateurs lorsqu’une nouvelle tâche est instaurée et d’installer l’outil le mieux adapté.

Article en lien