Le marché du mobilier de bureau affiche une légère croissance en 2018

L’organisation Profideo a présenté, ce 15 mai, les chiffres 2018 du marché du mobilier de bureau. Elle décrit une légère croissance des ventes qui stagneraient en 2019. 

« Que ce soit pour les distributeurs ou les fabricants, le marché du mobilier de bureau n’affiche que des taux positifs en 2018 », conclut Patrick Abadie. Le directeur marketing de l’éditeur de solutions digitales, Profidéo, présente les tendances du marché devant l’assemblée de professionnels réunis à Paris pour un networking sur l’aménagement des espaces de travail. Bien qu’impacté par une fin d’année rendue difficile par les mouvements sociaux en France,  le secteur indique une croissance de 2,7 % sur 12 mois.

Hors Majencia, les fabricants français progressent  

De prime abord, on pourrait penser que les fabricants français de mobilier de bureau sont dans une mauvaise passe. Le chiffre d’affaires recule, effectivement, de 1 %. Mais cette baisse est dû majoritairement à Majencia, qui a connu de grosses difficultés en 2018. Si l’on soustrait cet ex-leader du marché français à la moyenne, le chiffre d’affaires à l’année croît de 2,27 %.

Les fabricants étrangers, eux, renouent avec la croissance et marquent une hausse de leur chiffre d’affaires de 3,1%. Un regain de dynamisme après une année 2017 en demi-teinte, où les grands projets se sont faits rares.

Les distributeurs misent sur le e-commerce

Le taux de vente du mobilier de bureau sur internet atteint 32 % en 2018, soit autant que la vente via les réseaux commerciaux (33 %). La barre des 100 millions d’euros de ventes via le web est atteinte. Les professionnels doivent donc conjuguer avec la distribution digitalisée qui égalise, en termes de performances, la vente à distance traditionnelle pour les opérateurs de la VPC BtoB.

Et pour 2019 ?  

L’organisme prévoit une stagnation du marché en 2019, une année qui serait portée par les PME et les PMI plutôt que par les grands groupes. La tendance du premier trimestre 2019, établie sur les chiffres d’affaires (CA) de 17 fabricants (soit 52,1 % du marché), confirme cette perspective avec une baisse de CA de 0,5 %. Les distributeurs professionnels, quant à eux, affichent un bon trimestre avec une augmentation de leur CA de 7,7 %, axé essentiellement sur le mois de mars.

Le résumé de l’année 2018 et les prévisions pour 2019 de Patrick Abadie : 

Article en lien