Le stylo à encre effaçable de Pilot : plus de 30 ans de recherches

Patrick Forveille, directeur général de Pilot Pen France, et Kuniyuki Senga, directeur général du département R&D de Pilot Corporation.

C’est en 2006 que le fabricant de matériel de bureau Pilot lance en Europe son stylo FriXion, doté d’une encre thermosensible qui s’efface sous l’effet de la chaleur. Le succès est immédiat : 13 ans plus tard, le modèle compte trois milliards de ventes cumulées à l’international. L’enseigne de papeterie est revenue, le 25 février 2020, lors d’une conférence à la Maison de la culture du Japon à Paris, sur l’invention de cette encre qui a révolutionné l’écriture, notamment en entreprise.

Le développement de l’encre Metamocolor

En 1975, Pilot développe l’encre Metamocolor, capable de s’effacer ou de changer de couleur sous l’effet de la chaleur. Elle doit sa particularité à trois composants : le leuco-colorant, qui détermine la teinte de l’encre. Bien que lui-même incolore, il se transforme lorsqu’il est associé au deuxième composant : le révélateur. Enfin, le troisième ingrédient, le stabilisateur de température, détermine à partir de quel degré l’encre change de couleur ou disparaît. Ainsi, un verre magique utilisant ce procédé est lancé en 1976 et laisse apparaître des fleurs roses lorsqu’il contient un liquide dont la température est en dessous de 10 degrés.

Malgré ces premières applications encourageantes, les champs d’application de l’encre thermosensible ont vite été limités. Pendant près de vingt ans, les équipes de Pilot ont cherché comment appliquer cette technologie à un instrument d’écriture.

Miniaturiser les microcapsules

Afin de faire entrer l’encre dans un stylo, il a fallu tout d’abord réduire la taille des millions de microcapsules contenues dans l’encre thermosensibles. Chacune d’elle contient les trois ingrédients majeurs de la Metamocolor. Il faut alors les mimiaturiser jusqu’à atteindre 1/5ème à 1/10ème du diamètre d’un cheveu. Mais aussi petites, les microcapsules n’étaient pas assez solides. Huit ans de recherche ont été nécessaires pour atteindre la taille de 2 microns soit 0,002 millimètres.

Maintenir en l’état écrit ou effacé

Second défi à relever : faire que l’encre garde en mémoire la température afin qu’elle reste effacée. Augmenter l’écart de température entre le moment où l’encre s’efface et celui où il réapparaît est essentiel, surtout pour un instrument d’écriture. De nombreux tests ont été effectués avant de trouver l’écart adéquat : l’encre s’efface à 60°C et réapparait à -10°C.

Pas moins de trente ans ont finalement été nécessaires aux équipes de Pilot pour qu’un instrument d’écriture puisse contenir et utiliser l’encre thermosensible. En 2006, l’entreprise commercialise ce produit en Europe sous le nom de FriXion. Quatre ans plus tard, le stylo se vend désormais dans le monde entier et compte 300 millions de produits. En 2019, l’article cumule trois milliards de ventes à l’international. Un succès certain.

Article en lien