Les espaces flexibles gagnent du terrain au sein des entreprises

étude espaces flexibles CBRE

Que ce soit pour attirer de nouveaux talents, économiser de l’espace ou rechercher le meilleur agencement, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à se laisser séduire par les aménagements modulables, selon la récente enquête de CBRE « Occupier Survey 2019 ».

56% des entreprises interrogées par le groupe de conseil en immobilier d’entreprise CBRE citent les espaces flexibles comme leur type d’aménagement préféré pour les années à venir. 45% prévoient d’installer du mobilier modulable au cours des trois prochaines années, précise l’enquête « Occupier Survey 2019 », contre 25% d’entre elles actuellement. La réduction des coûts (43%) et traiter les croissances de personnel à court terme (41%) restent les deux principales raisons de cette demande, bien que d’autres justifications comme le test de nouveaux aménagement des locaux ( 29%) ainsi que l’attractivité et la fidélisation des talents (28%) émergent au fil des années – on note tout de même une augmentation de 10% entre 2018 et 2019 pour ce dernier argument – .

Les aménagements de type « espaces de coworking » perdent en popularité

Autre constat du rapport : les espaces de type « coworking »  ne correspondent pas (ou plus) aux exigences des entreprises plus matures en matière de sécurité de l’information, de confidentialité, de résilience informatique, d’acoustique ou de normes de conception. Elles leur préfèrent des espaces hautement adaptables dont le mobilier peut évoluent facilement en fonction des compétences des collaborateurs et des besoins des services.  Mais même si les espaces flexibles connaissent un certain succès, ils ne sont pas considérés comme « meilleurs » dans tous les contextes. Des bureaux traditionnels offrant de meilleures performances dans toutes les catégories citées auparavant seraient d’autant plus attrayants.

L’étude prévoit tout de même une croissance des solutions hybrides offrant une combinaison équilibrée de bureaux dédiés, de salles de réunion et de petits espaces de coworking. Une tendance déjà visible dans certains secteurs comme les services professionnels, qui comptent plus de 50% d’entreprises ayant l’intention d’utiliser des espaces flexibles au cours des trois prochaines années.

L’enquête « Occupier Survey 2019 », a été menée auprès de 180 entreprises apparentant à un large éventail de secteurs. Plus de 25% des entreprises interrogées ont leur siège au Royaume-Uni, 17% aux États-Unis et un peu moins de la moitié en Europe continentale, l’Allemagne, la Suisse et la France constituant les éléments les plus importants.

Article en lien