Les télétravailleurs français continuent de s’équiper

(c) Major Tom Agency

Selon l’étude Work from Home de GFK, une personne sur deux ayant télétravaillé en France a déjà acheté un produit pour son usage professionnel et plus d’un tiers ont l’intention d’acheter à l’avenir.

Depuis le premier confinement, 44% des Français ont été en télétravail contre 41% en Allemagne et 49% au Royaume-Uni. Mais contrairement à leurs voisins européens, les travailleurs français sont très majoritairement retournés au bureau au mois de septembre. Les résultats de l’étude GfK Work from Home* confirment ainsi un net repli du travail à distance dans l’Hexagone dès la rentrée : seul un Français sur quatre était alors en télétravail complet. À l’inverse, au Royaume-Uni et en Allemagne, parmi les salariés travaillant de leur domicile, la proportion de personnes à 100% est restée identique depuis leur période de déconfinement respective, soit plus de 60% des télétravailleurs britanniques et 40% outre-Rhin.

Côté accompagnement, l’étude révèle que deux tiers des télétravailleurs français ont bénéficié d’un soutien de leur entreprise. Parmi les aides les plus pratiquées, l’équipement en ordinateur portable et le remboursement d’achats de matériels ou de services (électricité, forfait Internet…). Si la France et le Royaume-Uni se situent au même niveau, le ratio est bien supérieur en Allemagne avec 79% d’employés aidés.

Sans surprise, le télétravail forcé du premier semestre s’est traduit par une forte augmentation des besoins en fournitures. Ce sont les consommables de bureau qui ont été achetés en masse par les télétravailleurs : stylos mais surtout papier pour imprimante et cartouches d’encre. Côté matériels, l’étude montre que l’équipement en PC a été une priorité, suivi des chaises de bureau et des casques audio.

« Au premier semestre, en parallèle du prix, les critères de choix étaient très marqués par le besoin de réassurance : qualité du produit acheté, préférence aux points de vente de proximité devant le canal Internet », note dans son analyse Nathalie Bollé, directrice régionale Consumer Intelligence de GfK.

Autre enseignement de cette étude : avant même l’annonce du deuxième confinement, les télétravailleurs français manifestaient toujours leur intention de s’équiper : en octobre, jusqu’à 1 sur 2 prévoyait de nouveaux achats, en fournitures (38 %) comme en équipement de bureau (52 %). Parmi les produits, consommables pour imprimantes, ordinateur et chaise de bureau restent les articles les plus populaires. Paradoxalement, la situation économique n’a pas entrainé de retour en force du prix : « le critère est moins dominant qu’en début d’année », constate Nathalie Bollé.

* L’étude GfK Europe Work from Home appréhende le télétravail en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. Menée auprès de plus de 2 000 télétravailleurs (entretiens Cawi réalisé entre le 10 et 15 octobre), dont 770 Français, l’étude révèle les potentiels de clientèle induits par le télétravail et les points clé du parcours d’achat.

 

Article en lien