Marché de l’impression : une croissance stable

En collaboration avec infoSource, le SNESSII a publié les chiffres du marché français de l’impression pour l’année 2017, en croissance stable, qui accompagne le développement digital des entreprises.

 

Le Syndicat National des Entreprises de Solutions et Systèmes d’Information et d’Impression (SNESSII), avec le concours de la société infoSource, a dressé le bilan du marché de l’impression pour l’année 2017. En croissance de 0,4 % vs 2016, il est notamment porté par des systèmes adaptés aux environnements de travail et au numérique.

Avec 4 millions de matériels commercialisés sur 2017 en France, le marché est en effet dopé par les ventes de systèmes d’impression multifonctions, segment affichant une hausse de 1,9 %. Ces matériels « tout-en-un » qui impriment, copient ou numérisent semblent devenus indispensables dans les environnements de travail, répondant aux besoins de transformation digitale des entreprises. Le volume des ventes des multifonctions en format A4, majoritairement vendues sur le marché du grand public BtoC, croît quant à lui de 2,7 % par rapport à 2016, porté par les ventes de jet d’encre qui représentent 88 % des ventes totales. Le jet d’encre progresse de 4 % et le laser (toner) régresse de 7 % du fait de la décroissance sensible du Noir&Blanc – compensée partiellement par la forte croissance de la couleur à 8 %.

Recul des ventes d’imprimantes professionnelles

En 2017, le syndicat évoque pour la première fois autant de placements couleur que Noir&Blanc avec une dynamique de croissance soutenue pour la couleur qui va aller en s’accentuant. Les ventes de multifonctions en format A3 sont en recul de 6,8 %, expliqué par la baisse des ventes en jet d’encre et en toner Noir&Blanc ; alors que les placements couleur restent stables en BtoB.

Les ventes d’imprimantes à fonction unique, avec 440 000 unités, connaissent une baisse de 9,8 % en volume. La forte croissance des imprimantes à fonction unique de format A3 (+23,6 %) ne compense pas le recul des ventes des imprimantes à fonction unique en format A4 (-11,2 %).

Avec un volume de ventes de 3 147 unités sur 2017, le segment des presses numériques de production baisse de 7,2 % par rapport à 2016 qui s’explique par l’accroissement des performances des nouveaux matériels. Même constat pour le segment des imprimantes grand format en recul de 6,7% par rapport à 2016, avec un volume de ventes de 10 471 unités.

Des perspectives optimistes

Au-delà la fourniture de systèmes d’impression, l’offre de solutions et de services innovants et personnalisés proposée par les acteurs du secteur permettent selon le SNESSII d’optimiser les flux documentaires des entreprises et d’accompagner leurs gains de productivité. Les solutions ainsi mises à disposition connaissent de constantes évolutions et contribuent par exemple à la sécurisation des données à l’instar de la RGPD, entrée en vigueur le 25 mai dernier. « Le système d’impression est passé du statut de périphérique à celui d’objet connecté pleinement intégré dans le système d’information de l’entreprise ce qui en fait un outil nécessaire de toute organisation à l’ère du digital » commente Bernard Decugis, Président du SNESSII.

A savoir : Le SNESSII prépare un Livre Blanc illustrant les services embarqués développés par les fabricants de systèmes d’impression afin de répondre aux besoins des entreprises, mis à disposition dans les mois à venir.

Article en lien