OCWS imaginent 14 types d’espaces pour mieux travailler

Orange Connectivity and Workspace Services, filiale d’Orange Business Service, utilise ses bureaux de Massy pour commercialiser son offre de conception et d’aménagement des espaces de travail.


 

crédit des photographies : Baptiste HELLER

On n’est jamais si bien servi que par soi-même. Spécialiste, entre autres choses, de la conception et de l’aménagement des espaces de travail, Orange Connectivity and Workspace Services (OCWS) a fait de ses bureaux de Massy, dans l’Essonne, la vitrine de sa nouvelle offre commerciale à destination des entreprises. « Pitch room », « Focus room », « Tisanerie », « Idéation Hub » ou encore « Fablab »… la filiale d’Orange Business Services décline en tout 14 types d’espaces, chacun correspondant à un usage ou un moment différents de la journée de travail. Depuis le printemps, elle accueille les visiteurs dans ses 2 600 m2 de bureaux rénovés, répartis sur trois étages, où travaillent 450 de ses collaborateurs. « Deux à trois fois par semaine, nous recevons des responsables d’entreprise qui souhaitent revoir leur organisation », confie Jean Callonego, responsable marketing, communication et collaboration. De fait, les salariés, habitués qu’ils sont aux passages réguliers, lèvent à peine le nez de leur ordinateur lors de notre visite des lieux, vacant à leurs occupations d’un espace à l’autre.

La pitchroom

Dans ces locaux flambants neufs d’OCWS, le principe de base est le « bureau flex ». Les collaborateurs ne disposent pas de postes fixes, mais d’emplacements en libre accès disposés en alvéole et dotés de toute la connectique nécessaire. De ce premier point de chute, ils évoluent ensuite vers d’autres espaces au gré de leurs besoins. Les nombreux « pôles collaboratifs » matérialisés par des tables hautes et un grand écran améliorent la collaboration de manière informelle et rapide ; la « Pitch room », réservable, accueille dans son agora la présentation/projet d’un collaborateur à ses collègues ; un peu plus loin une équipe constituée travaille au long cours dans un « Fablab » qu’il est possible de réserver pendant plusieurs mois.

 

Le lounge

Plutôt que d’évoluer chacun de leur côté, les collaborateurs sont en permanence incités à échanger, faire jouer les synergies, avec à la clé un réel gain d’efficacité et une amélioration de leur bien-être. Ce dernier facteur, en particulier, devient un élément incontournable de la stratégie de recrutement des entreprises, soucieuses de renforcer leur attractivité auprès des jeunes diplômés. En parallèle, cette manière d’agencer offre d’importants gains d’espace car elle s’adapte aux taux de présence réellement constatés. A l’un des étages réaménagés, il y a un poste « flex » pour trois personnes. Ce ratio varie en fonction des typologies de métiers et des pratiques observées. Dans le même temps, environ 20 % des salariés continuent d’occuper un poste sédentaire en raison des contraintes liées à leurs fonctions (métiers administratifs comme le support au client, l’administration des ventes, le recouvrement, la finance, la direction juridique… qui nécessitent des armoires fermées pour sécuriser les documents sensibles).

L’espace séduction

Si les visiteurs du site de Massy peuvent observer l’ensemble des espaces conçus par OCWS, il est tenu compte des spécificités de chacun dans le discours commercial. Il n’est ainsi pas question de vendre un package intangible de 14 espaces : « Chaque entreprise est unique, souligne Jean Callonego. La première partie de notre travail consiste à interviewer les collaborateurs pour comprendre leurs attentes et définir des espaces qui leur correspondent. Nous élaborons ensuite le projet d’aménagement en fonction des éléments recueillis. » Parmi les espaces plébiscités par ses premiers clients, Jean Callonego signale la Pitch room, plus propice au brainstorming qu’une salle de réunion classique, les pôles collaboratifs médias pourvus d’un système audio et vidéo et la tisanerie, véritable centre névralgique permettant de fédérer les équipes. « Les espaces détente sont assez peu demandés, mais les entreprises qui ont choisi d’en installer en sont très satisfaites quand elles voient comment leurs collaborateurs se les approprient », précise Jean Callonego. En moyenne, il faut compter six mois pour la conception et l’aménagement d’un nouvel espace de travail.

L’espace bibiothèque
L’espace avion
Charles Knappek

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article en lien