La pause-café : gourmande et connectée

En pensant différemment l’aménagement de l’espace café et en améliorant la qualité de l’offre de boissons, les entreprises veulent séduire les salariés et leur proposer de nouvelles zones de travail. Depuis quelques années, la pausecafé est en plein bouleversement. L’évolution touche à la fois les produits proposés, qui montent en gamme et se diversifient avec de nouvelles boissons chaudes, mais aussi le lieu en lui-même. Ce dernier se réinvente pour devenir lieu de convivialité mais aussi de travail, que l’on cherche à valoriser auprès de ses salariés et clients.

(c) WeWork

Pour répondre aux nouveaux enjeux des entreprises, l’espace café-cafeteria ne doit plus être simple lieu de passage ou de détente mais doit permettre aux salariés de travailler de manière plus informelle, individuelle ou en réunion d’équipes. Ce phénomène coïncide avec la nécessité pour le tertiaire d’optimiser l’organisation de ces espaces et de les multiplier. « Comme le travail en 100 % open-space ne fonctionne pas, le salarié doit pouvoir travailler et se rencontrer dans des lieux différents. L’espace café répond à ce nouveau besoin d’espace multiusage où l’on peut se détendre, tenir une réunion informelle ou travailler depuis son ordinateur portable », explique Cyril Dugué, directeur général associé du cabinet d’ingénierie et conseil Convergence. Ici, il s’agit bien d’optimiser les espaces café, de les rendre plus collaboratifs et propices au travail. Ce qui nécessite d’intégrer des outils digitaux, tout en proposant des espaces d’intimité. Face à ces nouveaux besoins et la mobilité accrue des salariés, l’espace café doit être un lieu accessible 24/24h ; « Il y a encore quelques années, la pausecafé avait lieu une fois le matin et surtout après le repas sur une plage horaire assez courte qui s’étendait de 12h30 à 14h. Aujourd’hui, les salariés souhaitent avoir accès à un lieu chaleureux et accessible tout le temps », ajoute Sarah Jafarshad Rajaei, directrice de l’agence Bleu Vert Concepts. Dès lors, les entreprises doivent travailler à la fois l’offre de produit mais aussi le service, l’esthétique et le design de ce lieu qui devient un prolongement naturel des espaces de bureau.

Café en libre-service

Pour composer un service à la hauteur de ces nouvelles exigences, différentes solutions apparaissent. Certaines entreprises choisissent d’étoffer leur offre de produits en soignant leur gamme dite « traditionnelle » (en distribution automatique ou en vente assistée) et en intégrant des boissons gourmandes à base de café, du snacking, des smoothies ou encore une offre de jus frais. Pour se faire, les prestataires de service ne manquent pas : l’occasion aussi pour les entreprises de travailler en filière locale, en proposant un café différenciant et « qui raconte une histoire ». C’est l’approche défendue par la société Big Bang Coffee qui a construit son offre autour de produits issus du commerce équitable et en proposant un service de recyclage du marc de café. C’est également le pari de Coutume Café, acteur issu du monde du CHR (café, hôtel, restaurant) qui vient de créer une filiale baptisée Mesure spécifiquement dédiée aux entreprises et qui proposent des méthodes d’extraction originales, comme le « batch brew », une technique qui associe un système filtre à une cafetière thermos. Une démarche premium qui séduit peu à peu : « Le service à café filtre (batch brew et manuel) est une solution accessible, facile à maîtriser, qui résonne auprès d’un public large », résume le co-fondateur Tom Clark. Cette diversification de l’offre va aussi de pair avec une évolution des modes de services. Les aménageurs intègrent davantage de machines à café automatiques avec broyeur intégré (fonctionnant par badges, jetons ou pièces) car elles associent libre-service, qualité constante et surtout l’aspect miniature de l’appareil, au détriment d’un service assisté ou d’un DA. « On perçoit une tendance nette à la suppression du vending (DA) au profit de l’OCS machine. D’ailleurs, la miniaturisation de ces machines permet de créer un lieu qui reprend les codes du bistrot et du percolateur mais sans la présence d’un agent de service », ajoute Marc Gusils, fondateur de la société Chacun son Café.

Café-théâtre

Cette réflexion menée sur les produits proposés va souvent de pair avec une refonte de l’aménagement du lieu en luimême. L’espace café est désormais scénarisé et reprend les codes en vigueur auprès du grand public : Costa Coffee, Colombus Café & Co ou encore Alto Café… autant de franchises spécialisées dans le café et les boissons personnalisées qui ont donné accès à une nouvelle expérience de consommation, où il possible de se détendre tout en consultant ses mails. Depuis peu, on peut ajouter à cela le succès rencontré par les coffee- shops indépendants, ces nouvelles « maisons du café » qui fleurissent à Paris et dans les villes de province, et qui allient de nouveaux codes esthétiques personnalisés et facilement « Instragramables ». « L’espace café n’est plus caché, il n’est plus un espace que l’on traverse mais un lieu où l’on peut s’attarder », avance Marc Gusils. Bien loin de l’image parfois austère renvoyée par l’appareil de distribution automatique entouré de quelques mange-debout, la zone café monte en gamme : canapés confortables, tables en bois, éclairage soigné… Elle est désormais séparée de l’espace restauration pour mieux exister par elle-même tout en s’inspirant des codes esthétiques du « comme à la maison ». « Ces nouveaux aménagements sont importants car ils véhiculent une image de modernité et sont une source de motivation et de productivité supplémentaire pour certains usagers. Cela permet aussi de séduire les nouvelles générations », confirme Cyril Dugué. Certaines entreprises vont même jusqu’à installer les espaces café dans les halls d’accueil, en partenariat avec des grands noms de la torréfaction : c’est le cas d’Illy, installé au rezde- chaussée de la tour Majunga à la Défense. En effet, malgré le coût élevé d’une telle prestation, elle jouit d’une formidable popularité auprès des salariés et permet de capitaliser facilement sur son image de marque.

Sélection

  1. Instant Pause Distributeur universel de dosettes de café à fixer au mur ou à poser, station universelle de rangement (dosettes, sachets, sucres et accessoires), porte mugs ou encore mugs personnalisés à la craie: Alba propose une gamme complète et élégante dédiée à la pause. www.albaland.fr
  2. Snacking santé Quartier Frais propose une offre sur-mesure de snacking en mettant gratuitement à disposition un corner en bois, dans lequel il vient livrer chaque semaine des fruits frais issus de producteurs locaux, fruits secs en vrac, du snack individuel et des boissons. www.quartierfrais.com
  3. Chaque chose à sa place Le module de rangement design et compact Coffee Point S de Durable vous invite à simplement poser votre machine à café. Dans son premier grand tiroir, un plateau en acrylique transparent permet d’organiser et conserver de manière optimale café, thé, sachets de sucre, touillettes, biscuits et serviettes en papier. Un second tiroir, plus petit, permet de ranger le plateau de service (non inclus). www.durable.fr
  4. Take a Break La gamme Take a Break de CEP Office Solutions propose un large éventail de solutions pour la pause-café, l’organisation de réunion et l’accueil de visiteurs en entreprise : modules de rangement, plateaux distributeur, poubellettes, sweet box, gobelets et porte gobelets, mug isotherme, station de rangement, dessertes… Tout y est. Conçue avec matériaux solides, faciles d’entretien et recyclables, l’ensemble de la gamme est fabriqué en France. www.cepos.fr

 

Article en lien