QVT et collaboratif : Korus refond son siège social

Nouveau visage pour Korus. Sous l’impulsion de son pdg Charles Marcolin, le spécialiste de la conception, de l’aménagement et de la gestion d’espaces professionnels pour la banque, le commerce et le secteur tertiaire, s’est engagé dans un projet d’envergure pour transformer son siège social, et la Direction Régionale Korus Centre Est. Mot d’ordre : la collaboration !

 

En jeu : le réaménagement d’environ 1 410 m2 d’espaces, comme nouvelle vitrine du savoir-faire de Korus. Il s’agissait, pour son pdg Charles Marcolin, de concrétiser deux ambitions majeures : « faire plaisir à mes collaborateurs et leur montrer à quel point leur bien-être m’importe, et d’autre part, marquer une ère nouvelle : celle de l’innovation, de la collaboration et de l’émotion. Et puis montrer à nos clients, nos partenaires, nos visiteurs, un lieu atypique qui nous permet de travailler autrement, tous ensemble vers un objectif commun, avec davantage d’agilité, de manière transversale et non pyramidale pour plus d’efficacité ». Auparavant dispersée dans un bâtiment tout en longueur sur 2 étages, l’entreprise a investi son ancien hangar de stockage (baptisé le Hangar de Korus, nouveau nom du siège) pour rassembler ses collaborateurs. Lancé au début 2017, le projet accompagné par l’architecte Jean-Pascal Crouzet (L’Autre Fabrique) répond à 4 enjeux : concevoir des espaces de travail innovants, modulables, flexibles, ouverts et partagés ; faire évoluer la culture d’entreprise en stimulant la créativité, en développant la fierté d’appartenance des collaborateurs, en favorisant la cohésion et le bien-être des équipes ; créer une dynamique de partage et d’exemplarité et enfin, valoriser le patrimoine du bâtiment en pensant recyclabilité, économies d’énergie et valeur d’usage dès la conception.

Une conception 100 % collaborative

Pour ce faire, Korus a fait appel à tous les collaborateurs volontaires pour imaginer et créer ses espaces, comme il le propose à ses clients dans ce type de projet. Ainsi, près de 40 % des collaborateurs du siège se sont mobilisés pendant plus de 6 mois pour écrire le cahier des charges de conception. Six groupes ont été constitués, autour des thématiques du digital & communication, de la restauration, des ateliers et Matériauthèque, du parcours visiteurs, ambiance et style, et des 5 R (Réduire, Réutiliser, Recycler, Réemployer et Réparer). Le concept a également capitalisé sur son environnement naturel (le siège social du groupe Korus est situé sur les hauteurs du petit village isérois de la Murette sur le flan méridional de la colline de Bavonne), sans besoin d’artifices à l’heure où la biophilie a envahi la conception des espaces tertiaires. Connexion et immersion dans la nature ont été les maîtres-mots.

Dans une volonté de constituer un cadre de travail et de vie partagée convivial, sain, simple et hospitalier, le Hangar se décompose en plusieurs espaces inspirés du concept d’« activity based working », qui a pour objectif de créer un environnement de travail non plus basé uniquement en terme de poste de travail mais en fonction des activités réalisées : à chaque activité, son lieu adéquat. Si la majorité des collaborateurs a souhaité conserver un poste attribué, la mobilité et l’échange ont été encouragés et favorisés par la disparition des bureaux cloisonnés et fermés, et la proposition d’espaces à usages spécifiques (conversations téléphoniques, réunions, concentration, échanges informels, détente) en plus des open-spaces. On y retrouve les 4 Silos (box de confidentialité), les 2 Refuges (cabines acoustiques), le Couvoir (salon confortable avec canapé et fauteuils), les 2 Cabanes (espaces semi-ouverts dédiés à l’échange mais sans confidentialité) et enfin l’Anti-Moulin (espace de concentration partagé dans lequel les téléphones ne sont pas les bienvenus et le silence de rigueur). Plusieurs salles de réunion de capacités variables ont été aménagées, pour différents usages (formels/informels, digitaux, créatifs, etc.).

Bien-être et QVT au cœur du projet

Le projet du Hangar a ainsi permis d’augmenter le nombre et la diversité des positions de travail, tout en diminuant de près de 50 % la surface par collaborateur. La surface totale des espaces de travail partagés a quant à elle été multipliée par 3 sans compter la création de la Ruche, un espace de plus de 300 m2 dédié à la restauration, la détente, la lecture, la créativité. Korus, qui dispose en périphérie de son siège social de 24 000 m2 de terres arables, dont une partie consacrée à la production de fruits et légumes par un maraîcher, a permis aux collaborateurs de cultiver leur propre potager sur 100 m2. Un parcours extérieur axé sur le bien-être, le sport et la santé a également été créé. Enfin, la Direction Régionale Korus Centre-Est, qui se trouve au même endroit que le siège social, a profité de ce projet pour repenser également ses bureaux. Les collaborateurs ont adopté les mêmes principes de conception 100 % collaborative en participant activement au projet.

Article en lien