Tri-o GreenWishes : vos déchets ont de la valeur !

Créer de la valeur avec ses déchets, c’est le défi que lance le groupe Tri-o GreenWishes aux entreprises qui souhaitent être acteurs de la transition énergétique.

 

« L’entreprise se doit d’être créatrice de sens en optant pour une gestion positive et résiliente dans son modèle économique et social ». Un principe déterminant pour Tri-o GreenWishes (TGW), qui accompagne les entreprises, PME et grands groupes, dans la valorisation des déchets d’activité (énergétique, de matière). Objectif : rendre les sociétés plus vertueuses auprès de ses clients et de ses salariés, d’un point de vue économique et environnemental, en les engageant à devenir de véritables acteurs de l’économie circulaire. « Notre mission est de faire évoluer l’écosystème du recyclage en apportant des données et du service dans la gestion des déchets, tout en accompagnant nos clients de manière pérenne dans leur démarche d’optimisation et de sensibilisation », détaille Matthieu de Chanaleilles, Président de TGW.

Une valorisation en temps réel

Récompensé par LUCIE en janvier 2018, le label RSE de référence, le groupe est aujourd’hui implanté sur 500 sites clients principalement concentrés en Île-de-France, comptant en portefeuille les quelque Vinci, Accor, Sncf, ou encore la station F et ses start-ups. Le groupe se mobilise pour sensibiliser ces grandes entités aux problématiques environnementales et installer un centre de tri sur-mesure au sein de leur structure. Son modèle : créer une synergie entre le recyclage et le digital, en proposant deux offres totalement inédites : la pesée in situ, grâce à l’installation d’un centre de gestion des déchets au sein même de la structure TGW s’assure de pouvoir mesurer sur place et en temps réel la valeur réelles des déchets, et le recyclage 2.0 pour collecter des données pertinentes, offrir une traçabilité complète et pointue des déchets et un reporting précis aux entreprises. Ce process, allié à un programme de pédagogie et de communication interne pour former les collaborateurs et les inciter à l’apport volontaire, sont « les moteurs de réussite du groupe ».

Article en lien