Bulles collaboratives, espaces partagés, salle de réunion connectée, place du village… La pandémie a accéléré et rendu nécessaire la transformation du bureau pour mieux collaborer et entretenir les liens entre collaborateurs. Les espaces de travail font aujourd’hui peau neuve et s’adaptent à la réalité des besoins hybrides des salariés. Tour d’horizon des nouveaux types d’aménagement en entreprise.

Exit le 100 % présentiel ou le tout télétravail, la pandémie a rebattu les cartes de notre rapport au lieu de travail.
La flexibilité est désormais le mot d’ordre et le travail hybride devient la norme. Depuis début septembre 2021, un grand nombre d’entreprises fonctionne sur un rythme partagé entre le télétravail et la présence au bureau. En septembre 2020, selon un rapport de Steelcase, 62 % des chefs d’entreprise français entendaient mettre en place un modèle hybride. Un an plus tard, une enquête de Xerfi Spécific révèle que la fréquence de travail à distance hebdomadaire est de 2,2 jours en moyenne en France.

 

KORUS_NEXTDOOR_GHD_LYON.jpg
© Korus
L'espace de coworking Wojo, au Grand Hôtel-Dieu à Lyon, aménagé par Korus.

 

Pour les salariés, cela se traduit par un environnement de travail élargi : leur temps se répartit entre les locaux de l’entreprise, le domicile, les tiers lieux ou ailleurs. Résultat, la perception et le rapport à l’espace de travail changent. En passant moins de temps sur site, le lien affectif avec le bureau s’estompe. Il n’est plus ce territoire individuel que l’on occupait cinq jours par semaine à temps complet, ni le lieu où chacun dispose d’un périmètre fixe bien défini. « Nous sommes passés d’une logique d’habitation à une logique de consommation. En tant que consommateurs du bureau, notre exigence et nos attentes sont radicalement différentes et beaucoup plus prononcées », analyse Olivier Cros, directeur de la section Stratégie de l’environnement de travail chez CBRE. Ai-je envie de me rendre dans les locaux et est-ce que je m’y plais ? Reviendrai-je demain ? La salle de réunion est-elle disponible lorsque j’en ai besoin ? Puis-je m’isoler lorsque c’est nécessaire ? Toutes ces questions sont celles d’un consommateur puisqu’elles intègrent les notions d’instantanéité, de disponibilité et de satisfaction.

« Nous sommes passés d’une logique d’habitation à une logique de consommation » Olivier Cros, CBRE

Le bureau, un lieu de vie productif

Face à la concurrence des tiers lieux, le bureau cherche à repenser ses usages et à renforcer son attractivité. Les entreprises peuvent désormais se doter de solutions technologiques de qualité (visioconférence, écrans de réservation, tableau blanc interactif par exemple), de mobilier acoustique favorisant les discussions informelles, de bureaux assis-debout ou benchs connectés, de sièges ergonomiques, etc. Bref, de tout un panel d’équipements et d’un confort dont ne dispose pas forcément le salarié en télétravail chez lui. En synthétisant plusieurs de ses études dans son rapport sur « L’évolution du travail et des attentes des employés », Steelcase fait le constat que « les besoins des individus et l’évolution de l’expérience employé nécessitent une transformation des anciens principes d’aménagement ». La collaboration (1re) et les interactions sociales (2e) figurent en pole position des nouvelles attentes des employés interrogés vis-à-vis de leurs espaces de travail. Le bureau, plus que jamais après les confinements successifs, incarne un lieu de vie. Par-dessus tout, c’est un facteur de bien-être. Le retour au bureau permet de sentir son appartenance à l’entreprise, de renouer des liens sociaux avec ses collègues, d’échanger, de collaborer avec plus d’efficacité et de profiter d’un matériel performant.

Aucun retour en arrière possible pour les entreprises, productivité rime désormais avec bien-être : l’organisation du travail est davantage intriquée avec celle des espaces de travail. Un changement de prisme qui les conduit à revoir en profondeur leur organisation spatiale et les services associés qui peuvent être proposés aux salariés. « Le travail hybride incite les entreprises à réfléchir autrement, à basculer plus fortement vers l’open space et à considérer le flex office, observe Benoît Meyronin, directeur du pôle Conseil et stratégie de Korus. L’objet de cette réflexion vise à mettre en place des rythmes de travail différents, à diversifier les usages, et, esthétiquement sur des étages entiers, à casser les grandes perspectives en variant les types d’aménagement. »

« Le travail hybride a conduit les entreprises à réfléchir autrement ses espaces de travail » Benoît Meyronin, Korus

Vers des environnements de travail dynamiques

Avant la crise sanitaire, le ratio moyen des espaces de travail se constituait de 30 % de zones collaboratives (formelles ou informelles : salles de réunion, espaces de détente, etc.) et de 70 % de lieux de travail individuel (open space ou bureaux fermés). Le déploiement du télétravail et la mise en place d’un mode hybride font aujourd’hui voler en éclat ce principe pour de nombreux projets d’aménagements. Les ratios s’inversent avec 70 % des espaces dédiés au travail d’équipe et 30 % de postes individuels sous l’impulsion des modèles de l’ABW (Activity based working ou travail basé sur les activités), du flex office et du desk sharing. « La question de la combinaison du télétravail et du flex office se révèle à la fois intéressante et complexe. Les besoins varient en fonction de la nature des métiers : un service commercial n’a pas la même activité, qu’une équipe marketing ou RH. Certains vont avoir besoin de lieux pour cocréer, d’autres pour prospecter ou encore se former, etc. En tant qu’aménageurs, nous repartons de l’analyse des métiers et des activités pour concevoir les espaces. Il y a deux ans je n’aurais pas tenu le même discours, mais aujourd’hui toutes les solutions (management, technologie, mobilier) existent », commente Benoît Meyronin. Un défi d’autant plus grand que les études se succèdent et montrent que les Français ont tendance à bouder l’open space et préfèrent le poste de travail stable. Selon le baromètre 2021 d’Actineo, près de neuf répondants sur dix préféreraient travailler sur un poste de travail attribué et la moitié d’entre eux considèrent qu’il devrait être situé idéalement dans un bureau clos.

Malakoffinfog-1.jpg
© Presse des mines
Le baromètre annuel télétravail en février 2021 de Malakoff Humanis, repris dans le livre "Le travail à distance dessine-t-il le futur du travail ?"

Problématique immobilière optimiser les mètres carrés

Pour les entreprises, l’adoption du télétravail constitue l’opportunité de rationaliser les espaces de travail et d’optimiser la surface qu’ils occupent. Même si la mise en place du flex office représente un coût important en termes d’équipements (technologie, mobilier…), l’investissement se révèle utile sur le moyen et long terme. Il ne s’agit donc pas seulement de compresser le nombre de mètres carrés alloués aux salariés mais de repenser le modèle économique et de raisonner à l’échelle des locaux ou de l’immeuble. Libérer de l’espace pour faire du corpoworking et accueillir provisoirement des équipes disséminées dans une autre ville par exemple. Ou sous-louer à une start-up et se réserver le droit de réattribuer ces espaces aux nouvelles recrues d’un service. « C’est l’une des vertus liée à la flexibilité des aménagements qui peut permettre d’absorber la croissance d’une entreprise et l’arrivée de nouveaux collaborateurs », explique Mehdi Dziri, directeur général d’Ubiq, spécialiste de la location de bureaux. Parmi ces différentes façons d’occuper les locaux, le baromètre 2021 Ubiqdata souligne l’engouement grandissant autour des bureaux à louer en contrats flexibles (sous-location, bureau « opéré », coworking) . C’est le cas pour 97 % des offres disponibles sur la plateforme d’Ubiq. Pour certaines entreprises, souvent des start-ups, le travail hybride représente l’occasion d’opter pour un modèle différent, clé en main, intégrant une multitude de services avec une variété d’aménagements dynamiques.

Typologie des espaces d'aménagement de bureau

Le Hub Collaboratif Flexible

Espace informel lounge

Accueil

La bulle collaborative

Le flex office

La place du village

">