Lenovo introduit la réalité augmentée au poste de travail

Dévoilées par Lenovo à l’occasion du CES 2021, les lunettes de réalité augmentée ThinkReality A3 permettent à l’utilisateur de créer un bureau virtuel en affichant jusqu’à cinq écrans en même temps.   

Après Facebook et son programme Infinite Office, c’est au tour de Lenovo de pousser les usages bureautiques dans la réalité augmentée. Contrairement au géant des réseaux sociaux, le constructeur chinois a fait le choix d’intégrer sa technologie de visualisation non pas dans un casque, mais dans des lunettes plus discrètes et surtout plus légères. Présenté à l’occasion du Consumer Electronic Show (CES), le dispositif baptisé ThinkReality A3 se branche à un PC portable ou fixe (sous Windows) à l’aide d’un câble USB doté d’un connecteur de type C. Il permet alors d’afficher jusqu’à cinq écrans virtuels en même temps. L’utilisateur peut ainsi entièrement personnaliser son bureau en déterminant le nombre d’écrans avec lesquels il souhaite travailler, leur taille ainsi que leur position dans le champ de vision.

Pour générer cet environnement, les lunettes sont équipées d’une caméra 8 mégapixels et de deux caméras grand angle assurant le suivi des mouvements. L’ensemble est géré par une puce Snapdragon XR1 (Qualcomm) directement incorporée au dispositif. L’affichage multi-écran s’effectue sur des verres spéciaux (stéréoscopiques) avec une résolution de 1080p à chaque œil, ce qui permet, selon Lenovo, leur utilisation avec des applications expertes comme la visualisation d’objets en 3D.

Une version pour smartphone

Le fabricant précise que la technologie est d’ores et déjà compatible avec les principaux ordinateurs de la marque équipés de processeurs Intel et AMD Ryzen. Une version dite industrielle pourra également être connectée à des smartphones de la marque Motorola (filiale de Lenovo) pour des usages en mobilité sur des lignes de production, des chantiers ou encore dans des espaces de ventes.

Pour l’heure, Lenovo ne communique pas sur le prix de ses lunettes. Quant à leur commercialisation, elle ne devrait pas démarrer avant l’été 2021.

Article en lien