ISO 20400 : une belle entrée en matière

Lancé le 6 septembre dernier par des acteurs spécialisés dans les achats responsables, le baromètre ISO 20400 ferait déjà preuve d’une bonne résonnance auprès des organisations, selon le Médiateur des entreprises.

Cette rentrée 2018 sonne le lancement du nouveau baromètre ISO 20400, lancé par de nombreux acteurs orientés sur les achats responsables, parmi lesquels le Médiateur des Entreprises, A2 Consulting, l’AFEP, PACTE PME, le C3D, les grands réseaux d’acheteurs français (CNA, ACA, DAE), l’ObsAR, le ministère de l’Economie et des Finances, le ministère de la Transition écologique et solidaire, mais aussi des organisations à portée internationale (UNEP, PCN de l’OCDE). Lors de la conférence de lancement, Pierre Pelouzet, Médiateur des entreprises auprès du ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, s’est félicité du lancement du baromètre tout en soulignant la convergence entre la norme et le label Relations fournisseurs et achats responsables (RFAR), porté par le Médiateur des entreprises et le Conseil national des achats (CNA).

Pour rappel, le baromètre ISO 20400 poursuit plusieurs objectifs : mesurer le niveau de connaissance de la norme mais aussi de mise en place des recommandations par les entreprises françaises (ETI et GE) et par les grandes organisations publiques françaises ainsi que les impacts RSE générés. Il sera publié une fois par an afin de pouvoir comparer les données et l’évolution des comportements. Quant à la norme, celle-ci définit un cadre international unique pour les stratégies d’achats responsables, inscrite dans le cadre du document ISO 26000 relatif à la responsabilité sociétale des organisations (RSO). Elle s’adresse à toutes les structures, quel que soit leur secteur d’activité, nature, taille ou localisation. Elle permet aux organismes d’intégrer leur responsabilité sociétale dans leurs démarches d’achat.

Article en lien