Les salariés français plébiscitent le travail en équipe

collaboration-salariés-français-Wrike-min

L’étude Happiness Index 2018 de Wrike a comparé les comportements collaboratifs de plus de 1 000 salariés français, allemands, anglais et américains. Résultat : les premiers seraient « les champions européens du travail collectif ».

Plus de la moitié des collaborateurs français (52 %) assurent que travailler avec leurs collègues rend les tâches plus agréables et accroit leur productivité. Un score légèrement supérieur aux employés allemands et britanniques, dont seuls 41 % ont répondu positivement à cette même question. Niveau génération, ce sont les 18 – 24 ans qui sont les plus enclins à  fonctionner en équipe dans tous les pays sondés, avec 60% de réponses enthousiastes. Les plus âgés, qui constituent les Baby Boomers (entre 55 et 65 ans) suivent les plus jeunes de peu : 56 % aiment le travail collaboratif.

Un engouement qui se confirme au fil des années

Ces bons résultats français sur la collaboration entre collègues confirment la précédente étude de la plateforme de travail Wrike, publiée en 2018. En effet, 74% des salariés de l’hexagone déclarent « adorer » œuvrer avec les autres collaborateurs. C’est environ 10 % de plus que pour les Allemands et les Britanniques, mais 4% de moins que pour les Américains. Que ce soit de la collaboration en direct ou à distance, les réponses sont les mêmes.

Les réunions : l’élément à faire disparaître du quotidien

Malgré leur désir de travail collaboratif, les salariés français n’apprécient pas les « meetings au bureau » et aimeraient bien les supprimer de leurs emplois du temps. Les réunions et autres téléconférences arrivent en tête des éléments que les salariés aimeraient éliminer de leur journée de travail avec un score de 29 %. Vient ensuite les tableaux Excel, mais de très loin (16 %), puis les e-mails à traiter (15 %).

Article en lien