Les salariés français, rois de la pause dej’

Selon une enquête réalisée par Wrike, les salariés français sont les champions toutes catégories des pauses déjeuner et les champions européens de la participation aux événements d’entreprise en dehors des heures de bureau.

Français pause déjeuner

« Le degré de satisfaction au travail est étroitement lié à la politique sociale l’entreprise », laisse entendre l’entreprise Wrike, en préambule de son étude Wrike Happiness Index 2018 réalisée en novembre dernier. L’éditeur de logiciel de gestion de projet a interrogé un échantillon représentatif de 1 000 employés en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis, afin de comprendre les composantes qui aboutissent à un meilleur bien-être au travail. Constat : les salariés français apparaissent comme les champions des pauses déjeuner et des animations en dehors des heures de bureau, tous pays confondus. Selon l’enquête, 39 % d’entre eux prennent une pause déjeuner d’au moins 30 minutes avec leurs collègues et seuls 14 % mangent assis à leur poste de travail.

La génération « Z » friande d’événements pro

Les Français sont également perçus comme les champions européens en termes de participation à des événements organisés par leur entreprise en dehors des heures de bureau. Globalement, 32 % d’entre eux déclarent qu’ils y participent aussi souvent que possible, seuls 13 % préfèrent les éviter. Là encore, le degré de satisfaction au travail a une forte influence sur ces tendances, commentent les initiateurs de l’étude : 73 % des employés français qui se déclarent heureux dans leur travail participent le plus souvent possible à ces événements, contre 28 % pour ceux qui se déclarent mécontents. À noter que les salariés issus de la génération Z (18-21 ans) sont les plus réceptifs à ces événements : 56 % y participent aussi souvent que possible, contre 25 % pour les Baby Boomers (54-65 ans).

Enfin, conclut l’enquête Wrike Happiness, « la satisfaction au travail est également liée à l’identification du personnel aux valeurs de leur entreprise ». Alors qu’en moyenne, seuls 29 % des employés français se disent en forte adéquation avec les valeurs de leur entreprise (missions et vision), cette proportion passe à 73 % pour ceux qui se disent satisfaits de leur job, contre 20 % pour les employés mécontents.

Article en lien